Résolutions des organisations membres de WOW (Réseau mondial pour l'ordination des femmes) adoptées à la Conférence de Dublin, Irlande, 29 juin-1 juillet 2001

Préambule

Nous tous et toutes, peuple de Dieu, venu de vingt six pays et six continents, nous sommes rassemblé-e-s à Dublin du 29 Juin au 1 juillet à l'occasion de la première Conférence oecuménique de WOW pour « célébrer l'appel des femmes à une prêtrise renouvelée ». Disciples du Christ nous voulons répondre à la radicalité de l'Evangile dans son exigence de justice pour que tous et toutes puissent participer aux sacrements de l'ordre. Les membres de la conférence célèbrent avec enthousiasme la liberté de parole et le primat de la conscience proclamés par Vatican II. Ils considèrent que toute obstruction à ces libertés constitue une violation des Droits Humains et un obstacle à l'action de l'Esprit Saint guidant les Eglises vers la plénitude de la vérité.

Les participants à la Conférence affirment que les vocations ministérielles ne sauraient Ítre conditionnées par le sexe, la race, le statut matrimonial, la sexualité, l'éducation ou les conditions de vie.

Résolutions

  1. Cette Conférence demande au Pape de révoquer l'interdiction de débattre sur l'ordination des femmes.
  2. Cette Conférence appelle chaque organisation membre de WOW à poursuivre le dialogue avec les évêques, les religieux, les prêtres et les laïcs locaux sur le sujet de l'ordination des femmes en vue de restaurer dans son intégrité la qualité de disciple du Christ.
  3. Cette Conférence appelle les responsables de l'Eglise Catholique romaine à restaurer le diaconat pour les femmes conformément à la pratique de l'Eglise primitive.
  4. Cette Conférence encourage les femmes conscientes de leur vocation à étudier et à se préparer en vue du diaconat et de la prêtrise ; elle soutient l'organisation de programmes de formation appropriés là où ils n'existent pas.
  5. Cette Conférence décide de promouvoir la cause de l'ordination des femmes en attirant constamment l'attention publique sur ce sujet par des manifestations régulières de chaque organisation membre, par une journée annuelle de prières pour l'ordination des femmes le 25 mars et par une conférence mondiale tous les 3 ou 5 ans.
  6. Cette conférence appelle les ministres de toutes les confessions chrétiennes à adapter le langage de la liturgie pour qu'il reflète l'égale dignité de tous et toutes dans le peuple de Dieu, les images de Dieu devant refléter à la fois l'homme et la femme.
  7. Cette Conférence rend hommage à notre sœur prêtre Ludmila Javorova ainsi qu'aux femmes diacres ordonnées par de courageux évêques dans l'Eglise catholique romaine souterraine de Tchécoslovaquie ; elle demande au Vatican de se joindre à nous pour reconnaître la validité de leur ordination.
  8. Cette Conférence propose que, par ses associations membres, WOW trouve des sources de financement pour aider celles et ceux qui ont perdu leur situation en raison de leur position concernant l'ordination des femmes.
  9. Cette Conférence appelle WOW et ses associations membres à encourager les personnes qui ont subi des préjudices en raison de leur soutien à l'ordination des femmes, à exposer publiquement leur cas en précisant quelles ont été les actions du Vatican.
  10. Cette Conférence propose que WOW mette rapidement en place un système de courrier électronique qui puisse faciliter le travail en réseau des associations pour l'ordination des femmes.
  11. Cette Conférence propose que l'étole violette soit adoptée comme le symbole international de la cause de l'ordination des femmes.
Dublin, 1 juillet 2001.
Last updated 9-Jul-2001
[Home]